header photo

OECC

Organisme Européen des Conseillers Comportementalistes


Rencontre OECC 2018 
 
Les réservations sont ouvertes !!
Réservation Conférences OECC 

 
 La rencontre annuelle de l'OECC aura lieu le :
 Dimanche 25 novembre 2018
 À l'Atrium, 3 Parvis Robert Schuman, 92370 Chaville (92)


affiche rencontres 2018 OECC

Programme :

8h30ACCUEIL et ENREGISTREMENT des participants

9h30 : Colombe BONNET, Comportementaliste animalier :

- FAKE NEWS ET L’ART DE S’INFORMER SUR LES ANIMAUX.

10h15 : Corine GOMEZ, Comportementaliste animalier :

- LA COMMUNICATION ANIMALE INTER ET INTRA -SPECIFIQUE

11h30 : Jean-Pierre DIGARD, Directeur de Recherches émérite au CNRS, et membre de Académie d’Agriculture de France.
Ethnologie et anthropologie :

- L’ANIMALISME EST UN ANTI-HUMANISME

12h30 : Dédicace du livre "L'animalisme est un anti-humanisme" de J-P DIGARD.

14h30 : Philippe DEVIENNE, Vétérinaire et Docteur en Philosophie :

- PEUT-ON PARLER D’EFFET PLACEBO CHEZ LES ANIMAUX?

15h30
Ghislain RECIO,  Naturopathe pour animaux :

L’ALIMENTATION CHEZ NOS ANIMAUX, PILIER D’UNE BONNE SANTÉ



Résumés des conférences 2018 :

- Philippe DEVIENNE

Peut-on parler d’effet placebo chez les animaux ?

Un effet thérapeutique est constitué d’une part d’un therapeuticum (le ou les principes actifs d’un traitement administré) et d’autre part de l’effet placebo. Pour obtenir un effet placebo, il faut que le patient présente des capacités cognitives avancées telles que, par exemple, la confiance, la croyance, l’espoir, dans le soin, ce qui peut sembler a priori irrecevable chez les animaux. Or il est décrit de nombreux effets placebos chez les animaux d’expérimentation.
Par quels mécanismes théoriques peut-on expliquer ces effets placebos (ou nocebos) chez l’animal ?
Quelles attitudes pratiques peuvent jouer le rôle de placebo dans le soin aux animaux ? 

- Corine GOMEZ

La collaboration animale inter et intra spécifique

Depuis toujours, l’être humain a cru avoir le monopole de l’altruisme : la seule espèce à pouvoir et savoir coopérer. Cette affirmation était soutenue par des psychologues, des anthropologues et des économistes. Cette coopération, si spécifique à notre genre, se manifeste à travers une intentionnalité commune : 
Cette vérité semble cependant être en contradiction avec les théories de l'évolution. L’être humain est-il vraiment le seul à faire preuve de collaboration et d’altruisme ? La réponse est claire: non. Tous les éthologues, biologistes et spécialistes en comportement animal savent que la coopération et les comportements mutuellement bénéfiques sont omniprésents dans la nature.

Nous trouvons des parallèles homme/animal dans chaque domaine : l'empathie, la coopération, le choix des partenaires et le rôle de l'ocytocine dans l'échange réciproque et le sens de l'équité. Les manifestations de ces phénomènes chez les primates, les canidés, les pachydermes, les rongeurs et d'autres mammifères seront explicités.

- Jean-Pierre DIGARD

L’animalisme est un anti-humanisme

Depuis plusieurs années, les animaux sont devenus un sujet sensible.Documentaires, tribunes, émaillent l’actualité, dénonçant des actes de maltraitance ou appellant à des mesures en faveur des animaux et prenant à témoin, l’opinion publique.
C’est de ce phénomène social, cette nouvelle sensibilité que scrute cette conference, à sa façon aussi engage que les “tenants” de la cause animale.

- Ghislain RECIO

L’ALIMENTATION CHEZ NOS ANIMAUX, PILIER D’UNE BONNE SANTE

Les grands groupes industriels nous ont convaincus qu’eux seuls avaient la solution parfaite pour nourrir nos chats / chiens.
Proposer une alimentation “maison” serait soit disant mauvaise, carencée et dangereuse pour leur santé.
Re découvrons les réels besoins alimentaires de nos carnivores pour éviter les mauvaises alimentations ainsi que de nombreuses pathologies.

- Colombe BONNET

FAKE NEWS ET L’ART DE S’INFORMER SUR LES ANIMAUX.

Que l’on soit particulier, étudiant ou professionnel, on a toujours la volonté d’élargir ou réactualiser ses connaissances. C’est sain et c’est dans l’ordre des choses. Cependant, lorsqu’il s’agit des animaux de compagnie, il y a souvent à boire et à manger, on trouve tout et son contraire, et il est difficile de faire la part des choses entre connaissances réelles et opinions, entre faits scientifiques et pseudo-scientifiques, particulièrement lorsque la source d’information est internet.
Comment obtenir des informations véridiques et avérées sur les animaux de compagnie ?
Nous allons, lors de cet exposé, expliquer comment trouver des informations authentiques, faire la différence entre vérité et réalité, entre fait scientifique et opinion, et expliquer ce que veut dire l’expression « prouvé scientifiquement ».
 


 

Rencontres OECC 2017

Le 26 Novembre dernier, nous nous rencontrions pour une série de conférences sur le thème 
"De l'homme à l'animal, imaginaire et réalité". 
Ce fut une journée formidable, remplie d'échanges enrichissants. 
Mais le plus agréable fut de retrouver tout le monde ! 

Merci à tous d'être venus et d'avoir apporté vos qualités et vos personnalités. 
À l'année prochaine !